COMME JOHN

Chanson pop

Biographie

Finalement, l’illusion est peut-être là, quelque part entre l’ombre et le soleil, entre les flaques, sous les lustres d’un grand boulevard, sous le givre d’un petit matin de janvier... Claire et Gaëlle ont créé Comme John pour chanter cette vie-là, joyeuse et émouvante, soulignée d’un trait de violoncelle un peu grave, d’une flûte traversière gracieuse aux allures de grive, de cordes rieuses et de fines percussions d’humeur électronique. Entre les deux sœurs (nées sous le signe des Gémeaux ?), la Lola de Jacques Demy, l’Eliza de Cukor esquissent un pas de danse, un sourire, un clin d’œil à la légèreté des sixties et de la pop en quadrichromie.

En même pas trois ans, et quelque 200 concerts plus tard, Comme John a cultivé un étrange paradoxe, une force fragile signée à quatre mains et quelques boucles, pour séduire d’abord en anglais un public féru de belle chanson française. Les vertus immenses de cette toute petite chorale ont fait le reste, riches d’une écriture parfaite et de mélodies fort bien troussées. Et l’on se prend à rêver de l’entrée dans la danse d’un Christophe Honoré, qui pourrait bien voir ici de quoi raconter la jeune Barbara, la Hardy de Gainsbourg, ou plus près de nous, une Juliette (Armanet) ou une Sophie (Grande).

Illusion raconte donc le nouveau Comme John, entièrement en langue française monsieur, oui. Et c’est fort heureux. Les mots chantent comme jamais, l’orchestration se balance entre mini groove et forte houle, au gré des humeurs de ces dames. Derrière, un quatuor à cordes s’enlace et se roule dans l’herbe fraîche, les guitares et ukulélé en pincent pour les amours chic, et par-dessus ce beau linge, on retrouve les entrelacs de voix, tendre unisson habillé ici d’une petite robe, là d’un habit de soirée, sans jamais perdre la tendresse des sentiments, sous une averse mélancolique ou dans l’innocence d’un premier baiser.

Entre deux ressacs, un grain de folie perce derrière le duo, redonnant au passage une envie irrésistible de danser, de s’embrasser, de rire aux éclats, de vivre fort, tout simplement. Et c’est peut-être bien là, en nous faisant croire dur comme fer à cette Illusion, que Comme John réussit son plus beau coup.

Concerts

Vidéos

Photos

Discographie

Disponible en digital

Disponible en digital

Technique

Fiche technique

Presse

Contact

BOOKING 

 

Julie Bourletias  

06 59 68 90 16 

julie.dodytour@gmail.com

DODY  

SAS au capital de 4000 euros - RCS  818 609 638 

Licences d’entrepreneur de spectacles n°: 2 - 1095105 / 3 - 1095106 

Bureaux: Pépinière de mai - place du 1er mai - 63000 Clermont-Ferrand

Siège social: 22 rue Paul Bert - 03000 Moulins 

Crédits photographiques:  Comme John © Robin Bar, Magalie Canuto et Sophie Hervet